Jansem

du 4 février au 28 mars 2005

Galerie d'Art Crid'Art

Centre thermal Amnéville-les-Thermes

www.cridart.com

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

Jansem

JANSEM

Jansem
Jansem (Artiste peintre)

Du 4 Février au 28 Mars 2005, CRID'ART crée à nouveau l'évènement en Lorraine en présentant une centaine d'oeuvres de JANSEM.

La carrière de JANSEM est internationale depuis 1957, il expose en Italie, en Suisse, en Angleterre et aux Etats-Unis. Depuis 1969, son oeuvre est largement appréciée au Japon et 2 musées lui sont consacrés, l'un à Tokyo, l'autre à Nagoya.

Et pourtant, le talent de JANSEM est encore méconnu en France !!!

L'art profondément humaniste de Jansem prend ses sources dans l'héritage de Bruegel, Goya et Daumier. Les impulsions spirituelles de ces grands peintres se réflétèrent dans son âme et engendrèrent un art qui incarne, pourrait-on dire, la conscience de notre temps.

La famille de Jansem (Jean-Hovanes Semerdjian) fuyant les persécutions quitta en 1922 la Turquie pour la Grèce, puis s'installa en France. Jansem étudia d'abord à l'Académie libre de Montparnasse et termina ensuite l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts. A partir de 1944, il présenta régulièrement ses oeuvres au Salon des Indépendants.

Ses premières toiles s'appuyaient sur des sujets proprement nationaux. Ses héros étaient souvent ses enfants et sa mère. En les montrant, il nous parlait de son enfance, de son inquiétude après la tempête.

Dans ses tableaux où il met en scène un grand nombre de personnages tels: "Procession", "Les danseuses", "La corrida", "Mascarade" et dans ses illustrations pour les oeuvres de Cervantes, Villon, Baudelaire, Camus, Bazin et Garcia Lorca, l'art de Jansem se dévoile dans toute sa splendeur.

La critique le qualifia de "Chantre des déshérités". Cependant les personnages du peintre, exprimant même des états d'âme d'extrême désespoir, n'imposent pas aux spectateurs leurs peines. Ils sont fiers et pleins de dignité. Le peintre nous ouvre un monde inhabituel, profondément philosophique, tissé d'émotions cordiales. Ces sentiments sont transmis par un dessin solide qui, pareil à un système sanguin, se répand sur toute la toile et enrichit tous les détails. La facture chromatique du tableau accompagne le dessin comme une mélodie.

A voir jusqu'au 28 mars dans l'espace Crid'Art à Amnéville - Galerie d'Art ultra-moderne possèdant un espace VIP tout à fait exquis !

Claude Weisbuch

 

Vendredi 4 février 2005

David GOUVENEL

 

Oeuvres photographiques : diffusion et reproduction interdite sans autorisation de l'auteur.

REPORTAGE PHOTO : David GOUVENEL





artprice


© Gouvenel Studio 2004