ACCUEIL

MARIAGE, COMMUNION, ANNIVERSAIRE

PORTRAIT, IDENTITE

CATALOGUE
PHOTO PRESSE
CELEBRITES
STAR & VIP

AUTOGRAPHES
DEDICACES DE STARS

HOME CINEMA

FESTIVALS CEREMONIES

SPORT
PHOTO BOOK

SERVICES PHOTO
CONCEPTION WEB
PAO, PUBLICITE

GOUVENELSTUDIO
SHOPPING
OBJETS PHOTO-PERSONNALISES
TIRAGES PHOTO

LIENS

affiche oscar 2001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

affiche oscar 2001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

affiche oscar 2001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

affiche oscar 2001

 

 

 

 

 

54ème édition du Festival de Cannes 2001

L'EFFERVESCENCE CANNOISE

L'effervescence cannoise

  Après 12 jours passés à courir de salle en salle et à traquer les stars au cœur du plus prestigieux festival de cinéma, prenons un peu de recul et faisons un bilan bien mérité.

  Aux yeux du néophyte, le Festival de Cannes est de prime abord impressionnant…bouillonnant…éblouissant…vibrant...frénétique. Dès l'arrivée sur la "planète Cannes", on se trouve d'un seul coup happé par la fourmilière cannoise et projeté de l'autre côté du miroir, comme à l'intérieur d'un film. C'est aussi l'étrange sensation de se trouver en plein cœur de l'événement et en même temps de n'avoir aucune prise sur lui. Des salles de ciné aux quatre coins de la ville, des films par centaine, des stars aperçues furtivement, des files d'attente de 2 heures minimum pour voir un film et pour les plus fanatiques des attentes de plus de 6 heures pour assister, aux premières loges, à la fameuse montée des marches. Bref, la folie ! Mais après quelques jours de rodage, on parvient peu à peu à assimiler les ficelles du système et à y trouver son bonheur. Cannes, la Mecque du cinéma, la ville star par excellence, est à la hauteur de sa démesure.

Limousine

  On se rend surtout vite compte que Cannes est avant tout le repère incontournable des férus de la photographie, à l'affût de la moindre star. Mais attention, les attentes sont longues pour réussir à capturer un moment de la vie de ces étoiles filantes. Cette année encore, une pléiade d'acteurs et d'actrices a déferlé sur La Croisette. Parmi elles: Nicole Kidman, Ewan McGregor, Liv Tyler, Uma Thurman, Ethan Hawke, Sean Penn, Mike Myers, Jane Birkin, Bridget Fonda, Emmanuelle Béart, Jean-Luc Godard, Don Johnson, Chiara Mastroinani, Lou Doillon, Jennifer Jason Leigh, Gérard Depardieu et Carole Bouquet, Faye Dunaway, les sœurs Arquette, Grace Jones, Naomi Campbell, Jodie Foster, Stephen Baldwin, et les belles de l'Oréal: Andie McDowell, Virginie Ledoyen, Laetitia Casta et Milla Jovovich. Ainsi, une bonne centaine de célébrités ont foulé le tapis rouge du Palais des Festivals, encensées et adulées par un public chauffé à blanc.

Montée des Marches

  Tout le monde s'est entendu pour le dire, ce 54e Festival du Film fut un excellent cru. Entre détente et professionnalisme, Cannes aurait enfin retrouvé son esprit, son identité et sa magie d'antan. Que ce soient La Sélection Officielle ou les sections parallèles: Un Certain Regard, La Quinzaine des Réalisateurs et La Semaine de la Critique, toutes ont proposé un bon brassage culturel de films, pas tous bons il est vrai, mais la diversité était bien de mise. Entre les productions italiennes, portugaises, grecques, américaines, chiliennes, japonaises, chinoises et françaises, Cannes porte bien son titre de vitrine du cinéma mondial.

Seule ombre à noter au tableau, la présence de plus en plus envahissante de la télévision. Les animateurs du petit écran ont presque volé la vedette aux grands noms du cinéma. Les Robin des bois, Mademoiselle Agnès, Edouard Baer ou encore Axelle Laffont, la miss météo de Canal +, ont été plus acclamés que des acteurs confirmés comme Billy Bob Thornton, Dolph Lungren, Patricia Arquette ou Stephen Baldwin. Même constat pour David, Delphine et Aziz, les trois évadés de "Loft Story", qui ont provoqué un véritable raz-de-marée sur La Croisette. C'est le monde à l'envers !

Carlton

  Cannes est également synonyme de soirées branchées au rythme des platines de DJ en vogue. La plage Orange, prolongement du Carlton, a organisé des rencontres originales entre de jeunes talents créatifs et de célèbres groupes comme les Daft Punk ou Les Négresses Vertes. Les nuits furent courtes mais enivrantes pour les fêtards invétérés !

  Cannes c'est enfin tous les petits à-côtés croustillants: l'extravagance des styles, le luxe, l'agitation, les situations cocasses, les caprices de star, le glamour, les photographes armés jusqu'aux dents, les Ferrari rouge vif placées bien en évidence à l'entrée des palaces, les petits tuyaux de dernière minute, les instants volés, les anecdotes des cinéphiles passionnés, les trocs d'invitations, les auto-promo (à l'image de cette fille qui crie à qui veut l'entendre son désir d'être comédienne), les producteurs munis de cigares démesurés, le verre d'eau payé 32 francs à la terrasse des grands hôtels, les chaînes de TV à tous les coins de rues, l'élégance, les cocktails guindés, les défilés bruyants d'Harley Davidson, les soirées VIP auxquelles tout le monde souhaite participer mais où personne ne rentre et, bien sûr, les éternelles nuits blanches… De quoi vous faire perdre la tête !

Elisa GOUVENEL

L'effet Cannes

| FESTIVAL DE CANNES 2001 | REPORTAGE CANNES DAY BY DAY |
| REPORTAGE PHOTO | DEDICACES PEOPLE | SELECTION OFFICIELLE |
| PALMARES ET JURY | LES FILMS |

PHOTOS DE STARS : cliquer ici