CINEMA

CELEBRITES
STAR & VIP

AUTOGRAPHES
DEDICACES DE STARS

HOME CINEMA

FESTIVALS CEREMONIES

SPORT
PHOTO BOOK

SERVICES PHOTO
CONCEPTION WEB
PAO, PUBLICITE

GOUVENELSTUDIO
SHOPPING
IMAGE-PHOTO-SON
A PRIX DISCOUNT

LIENS


 

 

Gerardmer 2002

APOCALYPSE NOW ?

L'apocalypse ne doit pas effrayer, elle doit faire rêver, rêver d'un monde meilleur, à l'instar de l'imaginaire cinématographique.
L'étymologie donne le sens et l'histoire des mots, aussi l'apocalypse signifie révélation, divulgation.
L'apocalypse révèle, dans toutes les traditions monothéistes, le devenir de l'homme, programme que parfois, dans ses fulgurances, le cinéma ambitionne.
Ce n'est qu'au 19e siècle que l'adjectif apocalyptique prend sa valeur moderne de " cataclysme " .
A l'origine l'apocalypse est un genre littéraire issu de la tradition juive. C'est un ensemble de réflexions eschatologiques sur les mystères d'un monde transcendant où la connaissance secrète est révélée aussi bien dans les mondes célestiels que terrestres. La nature de Dieu, les créatures célestes et la fin des temps y sont évoqués. Ce genre prend racine dès le 3ème siècle avant Jésus-Christ et ces " apocalypses " sont signées Esdras, Baruch et Henoch. On en retrouve trace dans les manuscrits de la Mer Morte.
C'est ce genre qu'emploiera Jean l'Evangéliste dans son " Apocalypse ", livre qui clôt l'ancienne et la nouvelle alliance. C'est aussi ce genre qui inspirera la Kabbale et le Hassidisme, et moins sérieusement tous les courants occultistes qui parasitent le vrai savoir, et polluent les scénarios de films.
Une des particularités de cette littérature est de présenter un caractère inéluctable à la fin des temps, mesurable aux événements terrestres, qui ne sont que l'écho de l'affrontement céleste des forces du bien et du mal. Ce qui explique historiquement une résurgence, et du genre, et de son utilisation prophétique dans les grandes périodes de guerres, de persécutions ou de troubles, circonstances parfois propices à la fertilité des cinéastes.
C'est à partir du Moyen-Age que va s'affirmer la volonté de comprendre le monde et ses bouleversements à travers ces apocalypses.
Le monde traversant aujourd'hui une période pour le moins trouble, il nous a semblé intéressant de nous appuyer sur ce genre littéraire, et son corollaire cinématographique, pour essayer de voir et savoir où nous allons…
A Gérardmer certes, mais après ? Les mots révélant les maux.

Bruno Barde
Directeur du Festival

| LE FESTIVAL | LES JURYS | LES FILMS |
| LE REPORTAGE PHOTO | LE PALMARES |